Création septembre 2019

Durée : 1h15 

Jauge : 250 spectateurs 

Tout public

Séances scolaires possibles pour collèges/lycées

AUTOUR DE BABEL

Variations autour du Mythe de la Tour de Babel pour acteurs et objets

En s’emparant du mythe vertigineux de la Tour de Babel, la Compagnie à  continue à fouiller la question de l’altérité, qui est au cœur de toutes ses créations.

Au plateau, 5 interprètes (comédiens, danseur, marionnettiste, musiciens), issus de différentes cultures, font résonner ce mythe aujourd’hui à la manière d’un cabaret céleste polyglotte.

Il y est question d’une œuvre commune, unissant les hommes et les femmes autour d’un projet commun, d’une utopie.

Il y est question d’un Dieu qui regarde au premier abord cette construction, de haut, sans la prendre au sérieux et qui, voyant cette Tour grandir et tutoyer les cieux, se met soudainement à avoir peur. Peur de perdre sa place, son trône, son pouvoir. Et qui décide donc de diviser ces hommes et ces femmes, de les éparpiller sur toute la surface de la Terre , et de les maintenir dans une impossibilité de communication.

Il y est question de folie des grandeurs, de défi à la Nature, à l’Infini, de course effrénée au toujours « plus », toujours « plus haut ».

Il y est question d’une communauté d’hommes et de femmes faite de multiples langues, de multiples points de vue, façons de communiquer, de s’exprimer et d’être au monde. Il y est question de la beauté de cette multitude et donc de bénédiction divine : celle qui a sauvé les Hommes d’une monotonie langagière, d’une forme de totalitarisme. La plus grande chance de l’Humanité.

Il y est question d’un trouble, d’une confusion.

Il y est question d’un Mythe qui ouvre un espace d’interprétation aussi vertigineux que la dimension de cette Tour (humaine ou in-humaine ?) avec des résonances terriblement contemporaines.

Tantôt décrit comme une punition divine, tantôt comme une bénédiction, la Compagnie à souhaite proposer des « variations » autour de ce mythe, afin de faire entendre son ambivalence, qui en fait toute sa richesse, sa profondeur et son actualité.

DISTRIBUTION

Mise en scène : Nicolas Alline et Dorothée Saysombat

Interprétation : Benoit Hattet, Scott Koehler, Mbembo, Alessandro Sabatini

Composition et interprétation musicale : Scott Koehler et Yuka Okazaki

Accompagnement à la dramaturgie : Pauline Thimonnier

Collaboration artistique : Nicolas Quilliard

Scénographie : Nicolas Alline

Collaboration à la scénographie et aux accessoires : Guillaume Cassar et Margot Clavières

Création lumières et régie : Rodrigue Bernard

Constructions : Nicolas Alline, Guillaume Cassar, Margot Clavières, distribution en cours

Décors réalisés par les ateliers du Grand T, à Nantes

COPRODUCTION

Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville-Mézières, Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette à Paris, La Communauté de commune du Haut-Béarn – Oloron Ste Marie, Le Théâtre des Bergeries, Noisy-le-Sec, le Studio-Théâtre de Stains et la Ville de Pantin. 

Cette création a bénéficié d'accueil en résidence au Cargo à Segré, au Théâtre de La Girandole à Montreuil, chez la compagnie Tro-Héol à Quéméneven.

Cette création a bénéficié du dispositif "Résidence d'artiste dans le domaine du spectacle vivant" du Département de la Seine-Saint-Denis.

Avec l'aide de la Spedidam